L’AIKIDO EXPLIQUE AUX PARENTS

Cliquez-ici [+]
L'Aïkido expliqué aux parents

Qu’est-ce que l’Aïkido ?

L’Aïkido est un Art Martial japonais basé sur des mouvements circulaires destinés à projeter et à contrôler l’attaquant sans dommage. A partir d’une attaque simulée, l’Aïkido banalise l’attaque et conduit le pratiquant vers une réponse adaptée : ne pas fuir, faire face à l’attaquant avant de se déplacer et d’esquiver.
Les techniques d’Aïkido s’appuient sur la souplesse et l’utilisation de l’énergie de l’attaquant plutôt que sur la force physique. Les pratiquants développent un ensemble de principes et d’attitudes visant à résoudre les conflits de manière calme et mesurée.

Quelles sont les valeurs éducatives de l’Aïkido ?

« Parfaite école d’enseignement, d’expérimentation et de développement des valeurs morales et physiques des jeunes, l’Aïkido représente une méthode d’éducation complète ».

Physique : la pratique de cette discipline améliore la santé par :
un développement harmonieux de toutes les parties du corps,
l’augmentation de la souplesse,
la correction de l’attitude (colonne vertébrale),
le contrôle de la respiration,
la relaxation,
l’endurance ….

Technique : l’étude des mouvements impose l’étude :
du déséquilibre,
la connaissance et l’utilisation de l’énergie,
le développement des réflexes.

Morale : le respect du Bushido, code d’honneur et de morale traditionnel des Arts Martiaux japonais, et l’esprit particulier de non violence caractérisant l’Aïkido, permettent au pratiquant d’acquérir les valeurs morales les plus élevées telles que :
politesse,
modestie,
bonté,
loyauté,
fidélité,
honneur,
courage et parfaite maîtrise de soi.

A quel âge peut-on débuter la pratique de l’Aïkido ?

Les techniques d’Aïkido privilégient la souplesse plutôt que la force. On peut pratiquer à partir de 6-7 ans, parfois moins dans certains clubs. N’hésitez pas à vous renseigner auprès du professeur.

Combien de temps par semaine faut-il pratiquer l’Aïkido ?

L’Aïkido peut se pratiquer une ou deux fois par semaine dans le club. La ligue organise par saison plusieurs stages départementaux ou régionaux qui sont l’occasion de rencontrer d’autres jeunes pratiquants.

Combien coûte la pratique de l’Aïkido ?

Pour pratiquer l’Aïkido il est nécessaire d’acquérir :
la licence assurance annuelle fédérale, et une cotisation annuelle ou trimestrielle (se renseigner auprès du club), la cotisation servant à payer les charges du club.
une tenue d’entraînement (GI) appelée familièrement KIMONO, et une ceinture blanche pour les débutants.
Notez que certains clubs proposent une bourse de vêtements d’occasion.
Le port du « hakama » (jupe culotte noire) dépend de la décision de votre professeur.

Quelles sont les formalités d’inscription ?

Pour s’inscrire, il faut :
présenter un certificat médical de non contre- indication à la pratique de l’Aïkido,
signer l’autorisation parentale sur la demande de licence,
régler la licence fédérale et la cotisation club.

Le professeur remettra alors au pratiquant un carnet-passeport à garder précieusement dans son sac.

Quels sont les grades en Aïkido ?

Il existe deux types de grades en Aïkido :
les KYU (ceintures de couleur) : blanc, jaune, orange, vert, bleu, marron. Le professeur du club est responsable de la délivrance de ces grades.
les DAN (ceinture noire) : l’examen est régional, voire national, et est reconnu par l’Etat. Il faut au moins trois ans de pratique et être âgé de 16 ans minimum pour se présenter à l’examen de Ceinture Noire 1er Dan.

Comment se déroule une séance ?

Une séance d’Aïkido comprend généralement 3 temps :
la préparation (ou échauffement) : son but est d’échauffer le corps et les articulations. Il est important d’arriver à l’heure au cours afin de participer à l’échauffement.
le cours proprement dit : étude des mouvements de l’Aïkido. L’enseignant adapte le cours au niveau des élèves et à leur âge.
le retour au calme : c’est un temps privilégié pour revoir les mouvements appris et pour calmer sa respiration avant le salut final.

Pourquoi saluer avant et après chaque cours ?

Le premier salut se fait vers le mur d’honneur (KAMIZA en japonais). Il s’agit d’un signe de respect envers le fondateur de la discipline.
le deuxième salut est pour le professeur, en signe de respect et en remerciement de la peine (et parfois de la patience) qu’il se donne pour transmettre ce qu’il a appris.

Quels risques pour mon enfant ?

L’Aïkido est une discipline où bien peu d’accidents sont recensés.

Y a-t-il des compétitions en Aïkido ?

La vie moderne est compétition, agression, et écrasement de l’autre par la violence. Le but de l’Aïkido n’est pas de diviser les pratiquants entre gagnants et perdants, forts et faibles, mais de leur donner les moyens de répondre avec calme, mesure et efficacité à une agression qui, par définition, n’a pas de règle. Il n’y a pas de compétition en Aïkido.

Le professeur est-il diplômé ?

Un club est affilié à la F.F.A.B, Fédération agréée, reconnue par l’Etat. Cette Fédération organise des formations, des Ecoles de Cadres à l’attention des professeurs, et également une formation spécifique « Enseignants Jeunes ». Il existe actuellement plusieurs diplômes d’enseignement :
le Brevet d’Initiateur Fédéral d’Aïkido B.I.F.A. (Enseignement bénévole)
le Brevet Fédéral BF (Enseignement bénévole) ces deux diplômes attestent que votre professeur a suivi une formation pédagogique pour enseigner l’Aïkido auprès de la Fédération.
le Brevet d’Etat d’Educateur Sportif BEES : plus complet, c’est un Diplôme d’Etat sanctionnant une formation générale et une formation spécifique à l’enseignement de l’Aïkido (Enseignement contre rémunération).
Conformément à la loi, les diplômes des enseignants ainsi que l’attestation d’affiliation à la Fédération sont affichés au club.

Texte de Michel VENTURELLI CEN FFAB et Alexandre GESP

Découvrir l’aïkido
Découvrir l'aïkidoCelui qui découvre cette discipline martiale pour la première fois peut trouver étrange cette longue jupe noire (hakama), ces sabres, bâtons de bois (boken et jo) et ce cérémonial si précis. Pourtant, en entrant dans le Dojo, on reste saisi par le sérieux et l’application des élèves. Si tant d’adultes et d’enfants pratiquent l’aïkido en France, c’est parce qu’ils ont trouvé là une excellente école de vie et une solution à leurs problèmes quotidiens.Respecter le cérémonial (reisiki), c’est apprendre à trouver sa place au sein d’une   communauté   sans prétention et sans fausse modestie. Pas de peur des autres, ni d’affirmation exagérée de sa force. Pratiquer l’aïkido, c’est refuser  d’être vaincu ou vainqueur, c’est remédier autrement à la violence et par là même se faire respecter dans une société devenue de plus en plus dure.Avoir une bonne attitude (un bon shizei), c’est non seulement se tenir droit mais aussi tirer le meilleur parti de ce que l’on est. C’est apprendre à utiliser la force de la terre par sa position mais aussi la force cosmique par la respiration.

C’est avoir fait la paix intérieure et utiliser les ressources de son mental et de son corps, qui réunis, décuplent la force. Chacun a l’énergie nécessaire pour vivre et réussir. Encore faut-il savoir trouver cette énergie.

L’Aïkido apprendra aussi à tout pratiquant à aller de l’avant, à oser entreprendre (irimi) à estimer l’autre et sa position à sa juste valeur (ma-aï) à poursuivre ses efforts jusqu’au résultat final et à ne pas se décourager en route (zanshin).

Toi, l’enfant qui débute, il te faudra bien sûr apprendre les techniques, mais l’essentiel reste cette recherche plus profonde. Pratique avec souplesse et respect de l’autre (aïte) et tu sauras tirer le meilleur parti de toi-même.

René TROGNON  – CEN FFAB – 7ème Dan – BE 2

Les stages pour les jeunes
Les stages pour les jeunesDe nombreux stages sont proposés aux jeunes, stages régionaux, départementaux , d’été. L’encadrement est composé de professeurs, d’éducateurs, de médecins.Voir les stages JeunesVoir tous les stages de la FFAB

Documents FFAB